UnivErs Mamans : Une coopérative

Un projet proposé à la Condition féminine dans le cadre de Fonds de relance économique féministe, mars 2021

Avec le projet Univers Mamans, on veux remédier aux souffrances (par ex. dépression postpartum et/ou de traumatisme causé par la naissance, burn-out parental) que vivent plus du tiers des personnes qui donnent naissance, un nombre qui a doublé, dans la dernière année.

Quatre-cent-cinquante femmes par année donnent naissance dans la région rurale de Prescott-Russell, et ce, sans accès aux services ni d’une sage-femme, ni d’une doula, sans soutien continu, ni village. Sur un deuxième temps, ces services sont encore plus rarement offerts en français, qui est la langue primaire de la grande majorité des familles. The Mom Job croit fermement que ces services sont indispensables au soutien adéquat des mères dans leur transition vers la maternité qui entraînent notamment un isolement social accru ainsi qu’une lourde et immédiate charge mentale ; soit la responsabilité de la majorité des soins, de la supervision, et du développement des enfants. Ceci se doit d’être reconnu comme un groupe sous-représenté, et revendiqué en tant que rôle intégral à l’épanouissement d’une communauté.

The Mom Job a pour but de répondre à ces besoins en présentant les mères avec une coopérative, reflétant l’esprit collaboratif du village aidant, anciennement connu du milieu rural, afin de briser l’isolement, et diminuer les obstacles à l’accès aux services et références professionnelles, ayant des répercussions sur leur santé physique et mentale (par ex. stress, anxiété, dépression, etc.) L’organisme a évalué l’étendue des besoins régionaux, consulté et intégré des parties intéressées, et étudié des initiatives réussies entre autres la Maison Bleue de Montréal, et le Centre de naissance et bien-être d’Ottawa, afin de déterminer les lacunes uniques de notre communauté rurale et avons ainsi choisi d’affronter les obstacles systémiques liés à l’émancipation de la femme dans son rôle de mère.

Une gouvernance basée sur les principes de l’hétérarchie promouvant un partage de tâches selon les forces, compétences, expertises, et disponibilités de chacune des membres permettra à The Mom Job de se développer dans la mise en pratique de ses valeurs fondatrices ; soit basé sur des principes synergiques, de valorisation, et d’émancipation de la femme en tant que mère. Il va de soi que ce projet est mené par ce type de gouvernance afin de bien représenter les membres et inviter au développement de sous-comité tel que supervision des opérations générales, financement, relations avec les partenaires, conseils-parents, et soutien par les professionnels de la santé, etc. Ainsi, de manière équitable, les membres de l'organisme à tous les paliers d’implication auront une voix, des droits, et une opportunité de participer à la gestion et à la prise de décision.

Avec notre dernière demande de subvention soumise, The Mom Job et son équipe espére pouvoir accomplir en 36 mois, l'édification de la coopérative Univers Mamans afin de favoriser un milieu rassembleur et une culture d’entraide par et pour des femmes/personnes habilitées devenues mamans pour ainsi créer une communauté à leur image. Ces initiatives permettront aux femmes de joindre leurs forces, s’entraider, se valoriser dans leur rôle parental, et contribuer à un esprit de communauté. Les installations accorderons aux utilisatrices l’accès à un endroit où elles pourront démarrer leur entreprise ou projets personnels (retour aux études/développement professionnels), ou simplement profiter d’un endroit convivial où l’ambiance familiale règne afin de découvrir les opportunités. La coopérative basée sur un modèle de travail collectif offrira un centre de services novateur favorisant une périnatalité sociale et une saine maternité en fournissant un soutien adéquat à ses membres par l’intégration de sages-femmes et doulas assurant les offres de services essentiels en région rurale tout en favorisant une transition saine et holistique vers la maternité. En somme, ce village et plateau de travail permettra la création de réseaux pour accroître la collaboration synergique afin de trouver et offrir des solutions aux problèmes sociaux et obstacles systémiques, et ultimement, émanciper et revendiquer les droits de la femme dans leur rôle de mère.

Les mères francophones en situation minoritaire font souvent face à des obstacles systémiques au niveau de la transition vers la maternité dans l’offre et la qualité des services offerts dans leur langue maternelle. La participation active de ces mères francophones au projet de coopérative mènera à leur inclusion, implication, et à leur émancipation. Ce projet même est initié par des mères francophones, dont certaines avec un historique de traumatisme intergénérationnel culturel et invisible étant issue de mixité ethnique spécifique incluant un assujettissement et assimilation imposée par la culture anglo-saxonne ontarienne majoritaire; minoritaire francophone et métis ou enfant d’immigrants.

 

Nous avons déjà et allons encore collaborer avec le programme des Communautés francophones accueillantes du Réseau de soutien à l’immigration francophone de l’est de l’Ontario. Nous comptons assurer la conception de matériaux de conscientisation et d’éducation dans les deux langues officielles. La traduction des documents sera assurée grâce à un soutien financier de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario et autres bailleurs de fonds. Ainsi nous pourrons avoir des ressources essentielles en français pour toutes les mères de notre communauté.

 

De plus, le projet de coopérative reconnaît les défis sociaux des mères francophones en situation minoritaire quant à leur employabilité contribuant à leur insécurité financière, affectant leur développement professionnel, et leur épanouissement personnel. Le projet de coopérative vient offrir à ces mères francophones l’opportunité de contribuer de façon concrète en assumant des responsabilités et des rôles selon leurs ambitions, ainsi favorisant leur autonomisation.

The Mom Job est choyé par l’appui et la collaboration du centre Novas-CALACS francophone de Prescott-Russell, spécialisé en aide et lutte contre les agressions à caractère sexuel. La transmission et le partage de connaissances et de données en lien avec son expertise et sa gestion nous sera un atout incommensurable. Le travail et les objectifs des deux organismes se touchent étroitement, et leur projet : Univers Maman, permettra au deux de collaborer ensemble au mieux-être des femmes de notre collectivité.
 

Nous comptons aussi sur un réseau à l’échelle de Prescott-Russell, notamment la Table de collaboration avec le Député Fédéral Francis Drouin, ainsi que Leadership féminin de Prescott-Russell. Le centre est d’autant plus un atout pour tisser des liens dans la communauté avec une proposition de location de locaux aux partenaires régionaux pour un projet spécifique ou une offre de service aux membres de la coopérative.

 

Nous allons aussi collaborer avec le programme des Communautés francophones accueillantes du Réseau de soutien à l’immigration francophone de l’est de l’Ontario, et nous comptons assurer le développement de projets de traduction de matériaux de conscientisation et d’éducation avec le soutien financier de plus de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, afin d’avoir des ressources essentielles en français.

 

Afin d’orienter les ressources du centre vers une offre de services inclusifs et variés, l’organisme a comme objectif de collaborer avec des partenaires établis qui pourront partager leur cheminement vers la réussite telle que le Hospital Doula Program de Scarborough, le Réseau des Centres de Ressources en périnatalité de Québec, Brain Snacks de Régina en Saskatchewan, le Centre de naissance et bien-être d’Ottawa, La Maison Bleue de Montréal, Naissance-Renaissance de Gatineau, BirthMark de Toronto, Doula Support Foundation de Kingston, afin d’identifier la formule gagnante pour le centre périnatal social et holistique de notre région.

Dès la première année d’opération, instaurer une coopérative et plateforme de collaboration permettra à dix mères d’accéder à divers rôles-cadres où elles pourront contribuer au fonctionnement et voir à la gestion du centre selon un modèle de travail adapté. Ce projet créera aussi des occasions opportunes pour le réseautage professionnel et le partage de connaissance en fournissant cinq espaces de travail ; soit bureaux, locaux de rencontres et une salle de conférence à la disposition d’une vingtaine de participantes, employées du centre et membres de la coopérative, par semaine. Le coin des petits ; un service de garde sur appel compétant et professionnel sur place supervisé par une éducatrice, ainsi que trois mères bénévoles avec expérience, ou stagiaires en éducation à la petite enfance. Cet objectif permettra de desservir plus de six enfants par jour favorisant la conciliation des employées ou membres de la coopérative. Les locaux pourront ainsi être offerts aux partenaires régionaux désirant louer un endroit propice à accueillir des familles. Des avantages sociaux, des bénéfices, une chaîne Youtube représentative de la coop ainsi que des activités adaptées faciliteront un recrutement exponentiel de plus de 100 membres au sein de la coopérative par année.

En deuxième année, une campagne locale de conscientisation, un manifeste et trois dépliants exposant les services et projets, ainsi qu’une pétition afin de revendiquer les droits, représenter les défis, et exposer les besoins des mères seront développés. Nous ciblons six capsules de marketing social communautaire, trois publicités imprimées dans les journaux locaux, ainsi que plus de 15 publications sur les médias sociaux par année.

La troisième année se démarquera par la concrétisation des recherches de financement et d’une collaboration avec les spécialistes de la santé maternelle ayant pour but de développer des services de soutien prénataux et d’accompagnement à la maternité, dont deux sages-femmes et cinq doulas. Ceci permettra le droit au choix de pourvoyeur en santé et un accès au soutien continu pendant la grossesse et période postpartum à plus de 45 mères.

The Mom Job est un organisme à but non lucratif avec un conseil d’administration qui se rencontre six fois l’an et un comité consultatif qui se rencontre hebdomadairement de trois à 12 heures par semaine. Ce comité consultatif rassemble plusieurs mères professionnelles de notre communauté représentant environ cent années d’expérience en développement communautaire. Ces rencontres ont pour but de cibler les enjeux sociaux auxquels font face les mères, d’échanger sur des sujets d’actualité et de recherche, élaborer des projets et services afin de combler les lacunes identifiées dans la communauté. La fréquence de ses rencontres permet à l’organisme d’orienter ses ressources vers une réponse aux enjeux, des femmes mères, en temps réel et actuel menant ultimement à l’émancipation personnelle des membres au sein d’un projet global.

 

Une représentante de The Mom Job désignée par son conseil d’administration participera aussi aux rencontres du conseil de la coopérative afin de superviser le développement et l’avancement des objectifs en conformité avec les valeurs et buts de l’organisme ; soit en apportant un soutien continu jusqu’à l’autodétermination de la coopérative. En partenariat avec le Centre Novas, à raison de 5 heures semaines, l’organisme vérifiera les aspects financiers, dont une analyse compréhensive des dépenses et projections, et présentera les résultats à la directrice générale mensuellement ou comme demandé pour toute raison spécifique.

Pour recevoir notre info-lettre saisonnière

© 2020 by Bonnie Jean-Louis & The Mom Job. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now