• Bonnie Jean-Louis

10 Secrets pour une naissance positive

Mis à jour : 20 juin 2019


Being ready mentally and physically, can do a good job at getting you and your partner ready for birth... But what about being informed?



Une naissance positive en 10 points, pas évident de résumé des mois d'études, des livres à n'en plus finir, des listes de recherches à en perdre le cap, etc. Tout résumé en un cours ou deux d'ateliers prénataux est déjà un défi en soit, imagines de résumé en un blog...


#1 Accepter sa maternité et la venue de son nouveau né :

Je dirais qu'il faut commencer par accepter notre grossesse ! C'est simple, on a une bédaine qui grossis à vue d'oeil, avec parfois des coups de pieds qui transperse presque notre peau, de façon à faire ressortir notre beau plis de nombril. Mais pour certaine, le fait d'être envahis par un petit 'alien' ou encore, un virus humain que dépends entièrement de nos actions et choix au quotidien, n'est pas évident. Et je les comprends ! Avec notre génération de femmes, qui pourtant nous avais promis accomplissements sans fin dans le royaume de l'emploi et des carrières, de réaliser que c'est un nouvel humain qui sortira de notre vagin, qui saura dorénavant, le maître de notre corps, et de nos réussite, n'est pas évident. Pour certaine, dont Ina May Gaskin, la controversé mais dont inspirante sage-femmes du Tennesse Américain, le fait de ne pas accepter notre maternité, peut être un défi incommensurable à l'accouchement. Elle irait même à dire, que de ne pas être capable de s'imaginer tenir notre enfant dans nos bras, serait une barrière qui empêcherais le cervix de bien se dilater, lors des contractions, de ce jours si fatidique...


#2 Accepter la fin de notre côté jeune fille, afin de mieux devenir maman :

Je dis fatidique ! Je n'insinue aucunement que la date de naissance de ton poupons est fatidique en soit, mais plutôt, ta vie de femme le sera ! Et oui, tel que décris dans plusieurs livres dont 'Misconceptions' de Naomi Wolf, un des plus grands défis de notre générations de femmes, est d'accepter de vivre le deuil de qui on était, afin de mieux devenir ! J'en suis une des meilleures exemple. Tellement convaincue que je resterais la même personne après la naissance de mon fils, que j'étais avant d'être tomber enceinte, ça m'a pris des années avant d'accepter que mes amis de gars ne m’appellerait plus pour faire une sortie, vue que j'avais maintenant un p'tit! Ainsi, vaux mieux accepter que donner naissance à un enfant, est synonyme de donner naissance à une maman, comme le décrit si bien Julia Jones. (Par expérience, il ne faut pas s'en faire ! Un enfant, quoique les gens puissent en dire, et quelqu'en soit l'expérience, nous pouvons que devenir de meilleures personnes, lorsqu'on se le permet ! On a parfois peur de qui l'on peut devenir, mais si l'on s'offre les opportunités de grandir, de fleurir, et d'évoluer dans le processus, tout en acceptant les défis qui parfois, nous sort de nos attentes et de nos limites, avec un peu de temps, tout comme notre enfant, on peut oublier et se pardonner, car veux-veux pas, on apprends toujours et on s'améliore continuellement !) Plus vite on arrive à bien vivre notre deuil de soi, plus vite on s'adaptera à notre nouvelle personne... Nous maman, et notre nouveau né! Ce qui facilitera certainement, son arrivé...


#3 Accepter de suivre des cours prénataux et participer à des groupes de mamans :

Bien sure, j'ai mon propre partie prie en tant qu'éducatrice à la naissance, en vous recommandant de prendre des cours prénataux. Mais vraiment, je vous dit ceci, car je n'ai pas moi-même suivi de cours, et j'en ai payé le prix ! Il ne suffit pas de juste apprendre qu'est-ce qu'un accouchement à l'hôpital, l'allaitement et donner le bain à bébé... Il faut prendre en charge notre apprentissage et parcours d'études à la maternité et parentalité, comme si l'on envisagerais une seconde carrière. Oui-oui, j'ai bien dit, une seconde carrière ! J'étais moi-même de la génération laissez-faire, et interpréter le fait de devenir parent, comme une action, un geste, une transformation naturelle, et qui se ferait naturellement. Quelle surprise fut, lorsque j'ai dû vite apprendre que malgré le côté normal et naturel d'accoucher et d'allaiter, notre culture sur-médicalisé depuis plus de cinquante ans, ainsi que l'hyper-sexualisation de nos seins de mammifères, nous a rendit complètement dénaturalisé en matière de mettre au monde notre progéniture, ou encore, de le nourrir. Ainsi, je recommande de suivre des cours afin d'être exposé peu à peu, aux différentes réalités qui vous attendent. Plus que vous êtes introduites à différents concepts, expériences, vécues de d'autres mamans, ou encore, aux études et recherches scientifiques qui appuis des méthodes variés pour donner naissance, mieux vous serez équipés pour faire face à cette période transformationnelle qui vous attends. De plus, c'est seulement par immersion que vous viendrai à bout de vraiment absorber tout les défis auxquels les nouvelles mamans font face, mais c'est surtout en voyant que vous n'êtes pas seule à vivre cette expérience, qui fera toute la différence !


#4 Accepter de lire beaucoup de livres :

Des livres, il y en a pour tout les goûts. Mais je ne vous recommande pas nécessairement les bibles usuels. 'What To Expect When Expecting' par exemple, vous donnera un bon éventail des réalités qui vous attendent, mais jamais nécessairement un accompagnement afin de faire face à vos peurs, ou répondre aux défis de façon positif. Il vous faut des livres qui vous aidera à parcourir cette nouvelle transition vers la parentalité, avec ferveur, et exploit. Je vous recommande tout les livres d'Ina May Gaskin dont spécialement 'Guide to Childbirth'. On vous introduit non seulement à pleins d'expériences différentes de naissance naturelle, mais vous décrit avec grand détails, les différentes interventions possibles, et les complications qui peuvent survenir, afin de prendre des décisions consciente, tout au long de votre grossesse, pour vous préparer à mieux accouchées... Et ce, avant l'accouchement bien évidemment. Ceci est essentiel, afin de vous entourer d'expériences positives, et contrer tout ce que notre culture nous expose en tant qu'accouchement, dans les films et histoires urbaines. À bat les peurs, et apprenez à savourer cette transformation, quoiqu'elle en soit. 'Birthing From Within' est un autre bon guide pour vous préparer mentalement, à l'accouchement.


#5 Accepter de méditer :

Ça semble simple à dire, mais croyez-moi, ça ne sera plus facile à faire, une fois que bébé sera arrivé ! Alors vaux mieux si préparer, et en profiter, lorsque le temps vous le permet encore. C'est en méditant, que vous pouvez vous approprier des leçons entendus lors des cours prénataux, ou des livres lu mentionnés au numéro précédent. Donner naissance n'est pas un acte à prendre à la légère. Tout comme une seconde carrière, ou tout simplement, envisager les études post-secondaires et/ou un nouvel emploi, mettre au monde un enfant sera un des plus grands marathon que vous aurez jamais à passer au travers, et élever des enfants, la job la plus dure, longue, et parfois, où l'on ressens le moins de reconnaissance. Ainsi, se permettre de bien respirer, et entreprendre des moments de réflexions à tout moments de la journées, lorsque la vie le permet, sera une façon de vous préparer à ce qu is'en vient. Mais surtout, profiter de ces moments, pour entrer en soi, et discuter avec votre bébé intérieurement. Dites-lui que vous voulez qu'il/qu'elle prenne leur temps pour bien grandir, et que vous serez prête à les accueillir dans ce monde, lorsque le temps sera venu. Dites-leur que vous les aimer déjà, et que vous serez là, les bras grands ouverts, et les jambes grandes ouvertes tant qu'à y être, pour les recevoir... Ceci vous aidera à vivre cette transition de façon plus paisibles, et votre corps vous en sera reconnaissant !

à venir... En finir avec accepter, maintenant, il faut choisir!


#6 Choisissez de vous entourer d'influences positive :


#7 Choisissez vos pourvoyeurs de soins, et votre endroit pour donner naissance :


#8 Choisissez de prendre soins de vous :


#9 Choisissez d'être informé, ET donnez-vous le droit de choisir les interventions ou non :


#10 Choisissez d'être accompagné par une Doula à la naissance :




Pour recevoir notre info-lettre saisonnière

© 2020 by Bonnie Jean-Louis & The Mom Job. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now